Fière de toi

Pour tes 10 ans, en novembre dernier, voici ce que j’avais écrit sur Fb : « Et puis cette semaine… tu as eu 10 ans! 10 ans que ton sourire illumine mes journées, 10 ans que je suis fière de toi, 10 ans… pourtant elles – les mères expérimentées, les grand-mères- m’avaient prévenue : « ça passe trop vite, profites-en » …
Ces dernières semaines, nous avons enfin pris le temps pour partager 4 jours avec toi seul, sans tes sœurs qui te font tourner en bourrique – les seules personnes qui arrivent à te mettre en colère😅! À nous les balades à fond, les visites de musées, les découvertes gastronomiques belges, les blagues, les jeux de mots, les fous rires, le shopping dans les librairies -les seules boutiques dans lesquelles tu acceptes d’entrer 😂- !
Et puis… ça y est… tu es inscrit au collège… bref, tu es grand.
S’il est une chose que je souhaite t’apprendre avant ta rentrée en 6ème, c’est de te défendre ! Tu es trop gentil, trop carré (si si… c’est triste mais c’est vrai) et certains de tes camarades en profitent pour te malmener… Qu’à cela ne tienne, pour toi, pour tes sœurs, je m’engage solennellement à dire non et à lâcher prise, pour mieux vous défendre et vous montrer l’exemple! 😉
(…) »

Et puis cette année de CM2… le confinement, l’école à la maison, la maîtresse que tu ne comprends pas, la maîtresse qui ne te comprend pas.

Et puis, une rédaction avant les vacances de Pâques… Un sujet qui ne t’inspire pas … Jusqu’au moment où tu as trouvé la forme qui te convient. Certes, il fallait raconter un moment précis du confinement, négatif ou positif, et décrire tes émotions. Rédaction en 3 parties.
Oui mais… tu ne décris jamais ses émotions… « On » (la maîtresse) te le reproche souvent… Tu trouves tellement qu’en confinement les jours se suivent et se ressemblent… Pour que chaque semaine tout recommence… Tu as pris un risque, celui du hors sujet. Tu l’assumes! Tu aurais certainement aimé une remarque encourageante en sus de « Dommage que tu ne sois pas arrivé à raconter un moment précis du confinement« . C’est le jeu ma Pauvre Lucette!
N’oublie jamais que tu t’es amusé en écrivant, tout en te laissant aller décrire tes émotions avec beaucoup d’humour, dans un texte, à mon sens, profond, magnifique et rempli d’espoir! A 10 ans, tu peux être fier de toi – même s’il reste quelques fautes d’accord ou d’orthographe.
Nous, nous le sommes, fiers de ton « hors sujet »!

Et quoique certains te disent, sache-le, c’est grâce à ta sensibilité (en aucun cas synonyme de fragilité) que tu es intelligent, percutant, drôle, empathique et foncièrement gentil! Ne laisse personne te faire croire le contraire !

Fière de toi…

Maman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :